paysages_du_tourisme_irlandais

Paysages du tourisme irlandais, une approche par l’image photographique.
Landscapes of the irish tourism, a photographic approach.
intervention présentée à l’Association of Franco Irish Studies en 2014, Université de  La Rochelle publication de Corinne Feïss-Jehel et Pierre-Jérôme Jehel dans la revue Studies in Franco-Irish Relations aux éditions Peter Lang (sept. 2017): https://www.peterlang.com/view/product/47496

  • Images d’Irlande un parcours en stéréotypes
  • La construction des paysages
  • Vers des « paysages touristiques »
  • Le voyage devient-il une espèce menacée ?

Trois séries d’images sont proposées autour de cette question du paysage irlandais
Les espaces naturels / Les parcs / Les villes

Le tourisme en Irlande repose essentiellement sur l’attrait des paysages et de leur représentation. En premier lieu, les paysages sont valorisés par leur aspects naturels, leur aspects chatoyants, ou pittoresques : la verdure des prairies, les lumières dans l’averse, les falaises abruptes plongeant dans les vagues. Visions d’une terre de contraste au caractère sauvage sont autant de clichés soutenus par les discours et représentations touristiques. C’est la force du stéréotype que de « faciliter la communication » par une simplification excessive (Mannoni). Le culturel aussi devient un sujet de voyage. Histoire, géologie, héritage traditionnel sont aujourd’hui sur le même plan et sont destinés à attirer les visiteurs. Les différentes représentations utilisées constituent une forme de doxa qui permet certes une lecture aisée de ces paysages (sauvages / culturels) mais en donne une vision réductrice. Le paysage qu’il soit naturel, mis en forme (parcs et jardins) ou urbain, semble ne pas avoir à être apprécié en soi, à se laisser surprendre par un plaisir à être parcouru ou exploré. Après la conformation aux stéréotypes « ensauvagés », une quête de savoir, un goût pour « les temps anciens » (Baudrillard) vient diriger le cheminement des touristes. A travers les images et les discours touristiques se révèle cette prise en main du visiteur qui cherche à retrouver ces schémas de lecture. Ainsi se constitue une représentation sociale des paysages. Le paysage « réel », le « pays » pour reprendre l’expression de Alain Roger (1997), est ainsi perçu à travers ces représentations. En ce sens, le monde suggéré par les images semble l’emporter sur le monde réel. Nuances et émotions s’effacent au profit d’un répertoire social codifié en stéréotypes.

Tourism in Ireland depends essentially on the attraction of its landscapes and their visual representations. The touristic images of the landscapes interact with stereotypes constructed from acquired representations. In approaching the representation of Irish landscapes, we use photography as a means of investigation.
This article proposes to analyse the touristic images associated with Ireland and to put into images some situations and attitudes revealing new challenges of the Irish landscape.  Undoubtedly, in their evolving form, landscapes become touristic landscapes:  natural spaces or planned parks and towns.   As for museums, these landscapes pose a challenge of mediation: How does the visitor access these landscapes? The visitor center, heritage center, world heritage site are enclosed landscapes, and, therefore, in some sense they might equate to Disney landscapes which prevent us from exploring the authentic evolved scenery in inhabited areas.

photo1_DSC7708_glenveagh

photo 1 parc naturel de Glenveagh, 2013
« Le château, lourde bâtisse néo-médiévale et ses jardins fleuris constitue un attrait touristique par sa dimension historique et son caractère pittoresque. »

.
.
.
.
.

photo2_DSC8118_cliff_moher
photo 2. Cliffs of Moher, 2013
Quelques sites remarquables aux configurations spectaculaires comme la « Giant Causeway », les « Cliffs of Moher » ou le plateau calcaire du Burren sont les fleurons de ces destinations

.
.
.
.

photo3_DSC8075
photo 3 Dans le Burren, 2013 (In the Burren national Park)
« les visiteurs semblent obéir aux injonctions des guides à apprécier l’exceptionnelle diversité de la flore du Burren « .

.

.

.

photo4_DSC0349
photo 4. Wild atlantic Way, Péninsule de Dingle, 2015 (the Wild Atlantic way, Dingle Penisula, 2015)
« La recherche de ce monde sauvage devient un jeu de piste, une sorte de course d’orientation dont les indices sont autant de panneaux bleus zébrés de blanc qui mènent au trésor »

.
.
photo5_DSC1427

photo 5. site de la Chaussée des Géants, 2013. (Giant’s Causeway, 2013)
 » le vaste amphithéâtre de la Chaussée des géants fourmille de touristes occupés à découvrir cette curiosité géologique ou à se photographier. »

.
.
.

photo6_DSC1731_corr
photo 6 Domaine de l’abbaye de Kylemore, 2013 (The Kylemore Abbey, 2013)
 » le touriste est emmené à l’intérieur du décor, il traverse la nature (…) le décor feutré d’un intérieur encaustiqué attend l’arrivée des invités »

.
.
.
.
.

photo7_DSC0354
photo 7: le site de Newgrange et l’Oratoire de Gallarus, 2010,2015. (Newgrange site and Gallarus Oratory)
 » Entre les deux images circule le même chemin gris de gravier uniforme qui semble relier commodément tous les sites à travers le pays »
.
.
.
.

photo8_DSC9679
photo 8: Derry 2015, Belfast, 2010
 » Derry, Belfast ont vu glisser leurs murals d’intimidation et de revendication vers un Art de ville à visiter »

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>